item1a1
item2

 

Au feuillet 2 r°, apparaissent le souvenir de Vienne, le nom de Tipû-Sahib, évoqué dans le sonnet à Ida Dumas de 1841 : « Quand Tippoo se leva dans la nuée ardente… » le tombeau de Marie de Médicis à Saint-Denis, qu’il évoquera dans Quintus Aucler, la nouvelle de Raoul Spifame, qui trouvera place dans Les Illuminés, la bague donnée à Jenny Colon qu’il fait couper pour l’ajuster à son doigt, Salomon et la reine de Saba et, plus mystérieusement, la « vision des aïeux » qui prélude à Aurélia :

(Un mot illisible) – à chercher la femme qui se donne pour rien.
Peinture de la femme qui se donne à un vieillard.
La femme qui se marie à – gr(ande ?) (dame?).
La femme –
Histoire de Saphir. Am(our ?) pour l’autre (bal – de
La femme qui se vend.
Je sens le besoin de m’assim(iler) toute la nature (fleurs étranges ?)
Souvenir d’y avoir vécu.
Nuit de Vienne.
Poursuivre les mêmes traits dans des femmes diverses.
Amoureux d’un type éternel.
La fatalité. L’h(omme ) du Caire. Isis (Un mot illisible)
Les Médicis. Marie de Médicis (St Denis Tippo-Saeb.
Les chants. Les chiens.
Tableau de mariage – (Placer Spifame
La comédienne qui le (un mot illisible) – dans tous ses rôles – au bout de la terre.
Les femmes qui (l’ou s’habillent ?) L’imp(ératrice) d’Autriche.
pendant que – Hélas elle se meurt (la bague coupée. (Les Médicis – autre bague
Les nobles familles. Le sang. Les types. (Mourath ?)
Mariage avec Fanchon. Dernier sourire à Marseille
Type éternel.
Ne pas laisser d’enf(ant). Vision des ayeux.
Salomon l’homme sage. La reine de Saba pour lui seul.
Les 3. Le bain. La lettre. Le sourire.
Chercher le repr(ésentant) de D(ieu) s(ur) terre) entre la flûte et le tambourin.

 

Les folios 6 v°, 7 r° v° sont plus spécifiquement consacrés à des notes, dont Nerval cite les références, sur Salomon, Hakem, Adoniram et la reine de Saba qui font l’objet des Nuits de Ramazan, et sur les Caïnites :

6 v°

 
Les 3 vieill seraient la Trinité.
Saba.
L’homme de la passion
Jugement de Salomon. Ainsi se
L’homme de la raison tr(aite) toujours la justice.
(Indien ?) Race (av(ant) ?) le Déluge.
Att. du temple, &c.
Aveugler un servi(teur). La Simourgue. De là
Bain de la reine. Le Salomon oriental 2 histoires : rêve et
dans les rêves. vie.
Le double de Salomon. Les meilleures parties
de lui allaient animer
l’autre (antipodes).
Que la chose se soit passée pendant ses rêves. La reine restait pure.
Destruction des géants. Le petit David.
Les deux seront le même, agissent dans la nuit.
Mejn(oun) finit par la folie.
Dieu a voulu que toute la sagesse fût réunie en un seul. Les effluves de l’un à l’autre.
Il regarda au-devant de lui et se sentit lui-même.
Les combats avec les génies, avec son frère immortel.
Salomon écrivait tous ses rêves qui devinrent l’histoire de Mquari.
Faute d’Urie veillant contre Salomon.
Le 1er fils de Bethsabée. Enfant de l’amour.
Les hommes cornus à queue (les monstres). Le monde amonde.
Pendant que Salomon tue les géants, l’autre les délivre.
La table d’émeraude bordée de pierres précieuses – de Salomon.
Revue britannique, 353-40-6.
Vases de plomb. Explication de l’(âme ?) (Napoléon). Dernier moment Angleterre.
Histoire de la Cité d’airain ajoutée aux 1001 Nuits par Von Hammer.
Un démon usurpe la place de Salomon pour une question illégale.
ayant le sceau
Le langage des oiseaux. ((vraiment brisé ?)
Les destinées avaient fait que la reine de Saba devait être l’épouse de Salomon (la plus belle et le plus sage).
Femme que personne ne peut (femme de Tobie
On le fait élever dans le désert.

 

7 r°

Nad roi de Tsoba Histoire de l’Arabie
Berah Laborde heureuse par Schul
Berothaï tens.
Assemani, Bibliotheca orientalis. Joctanidarum.
Oratio de Regina Sabaeorum. Comp(arés ?) à des
Alb. Schultens. Opera Minora. corneilles.
P. 403-421. Ayonites Houurites.
Joseph Antiq. Judaiq. ch. 6 s. 5. Arvé ou le serpent
r(eine) Nicaulis succède à 330 (h(istoire ?))
pharaons. du démon
Bochart, Geographia sacra, 236. Zabisi Angaba.
(Zagdin ?)
Zazwas beseda 50
Za kavasya 1.
Za Makeda 40.
m. Ebn Hekim.
Zabaisi Basar (Chrés.
Saba matin. Reine du matin. Mémoires de l’Académie 48-544.
Reiske.
Kahtan fondateur.
Yarab Hamyar.
Saba Kedar. 1430
Afrikis contemporain
de Josué.
Forêts de Saba – Les eaux.
Déluge de El Arem (116)
Inondation sous le règne de Dhouhabschan.
850 avant Jésus-Christ.
 
La langue des homérites se parle encore à Mirbât et Zhafar.
Fulgence Fresnel.
Hedjaz Assûr Yemen.
 
Grande conjonction de planètes 1300 après le Déluge.
Zerdust consacra les Pyrées (Abraham).
A un autre parent Zaheb Alassa (Maître de la Verge).
Le veill. soigne sa race – et veut que sa descendance sorte d’Ur en Chaldée disc(iple) d’Élie selon d’autres.
De temps de Nemrod jeté au feu.
Avertit du Messie et de l’Étoile. Natif de Judée sous Cambasous Cambyse.
Prophétie de Balaam.
Caiumarrath. Culte du feu.
Salomon à 12 ans. (Caicaous, roi de Perse). Anneau (poisson). Trône où les oiseaux.
Simorganka ce div qui avait la figure d’un oiseau.
Seth bâtit la capitale de l’Arabie heureuse. Doudasch fit la guerre aux enfants de Caïn (le fils du serpent).
(Le héros ?) fils de Caïn.
Saba petit-fils d’Hénoch.
Donnent la préférence aux / esprits sur les prophètes.
Sabi enterré dans la 3e pyramide.
Arvé ou le Serpent.
(Zalès ?). Candace. 3 rois rivaux.

 

7 v°

Hakem Bemrillah, fils d’Aziz, fils de Moez. Régna 11 ans sous la tutelle d’Arghevan en 386.
Mort l’an 411. Dhaher Chedinillah lui succède.
– La même femme accouche d’un enfant blanc et d’un noir. La même nuit son valet.
(Rubat Coève ?)
Le Dieu qui jouit de toutes les femmes par le rêve.
La vieille race du serpent (continent (?)). Les Adams.
Élie. Grotte.
Le double : enfant du ciel
enfant de l’enfer. / Lapeyrère hollandais / (mot illisible) des / Préadamites.
Salomon la reconnut. Naâma sœur de Tubal
Fils du serpent. Calmet. La Genèse. Caïn (abréviation illisible)
Lillith. La nuit. avec (Vénus ?)
L’atmosphère (diminue ?) Seth.
Énoch.
Il admire la reine – dans le souterrain.
Il revient, elle a disparu. Il a frappé (le roi).
La (voix ?) des oiseaux, &c.
La force manque dans l’univers.
(Question temps – la montagne ?)
L’égalité. Quel est ce principe qui brise les vieilles races, cette (mot illisible) qui A cette époque où le sang n’est pas encore mêlé, les fils ressemblent à leurs pères.
Les (Dieux ?) sont des sphinx et tirent leur puissance d’une idée dont la solution les tue.
C’est Lilith –
ou c’est la femme d’un génie préadamite. Salomon le frappe (un mot illisible).
La goule – yamariyn hymyarides.
Elle se marie jeune et fait semblant de mourir.
Le mariage des enfants de Cham et Nemrod.
Cetura. Dimension du Temple.
Belzebuth. Gravure.
Belphégor. Schemmaïl épris de la b(eauté) d’Ève.
(nom illisible) L’Esprit de Dieu couvrait les terres.
Kemas.
Les (un mot illisible)
Adonias périt par l’ordre de Salomon.
Les efforts qui tendaient à maintenir le parallélisme de l’Écliptique et de l’Équateur ou à le ramener dans un temps fixe.

 

Le fol. 9 r°  revient sur le séjour viennois et celui de Francfort, mais suggère aussi la séance de magnétisme à Bruxelles en décembre 1841 et « ma mère » accompagnée d’une mystérieuse numérologie:

 

9 r°

Bekker – Monde enchanté L. IV
à (Nod ?) – Les rêves et la folie – L’étoile rouge le Désir de l’Orient – L’Europe s’ (un mot illisible) – Le rêve se réalise – Les mers – souvenirs débrouillés à travers… Les hommes m’ont fait souffrir – Climat où ma tête repose – Amours laissés dans un tombeau – Elle – je l’avais fuie, je l’avais perdue – Je l’avais faite grande – Italie – Allemagne – Flandre – Vaisseau d’Orient –
 
Amour de (un mot illisible) – Rosalie
(un mot illisible)
Nuit de Vienne – Peregrinus – massica
à Vienne ne l’ai-je pas revu dans une des filles de l’Archid
déplacer – la femme courant les sperls –
Bruxelles le portrait – les lettres – idées sur les nombres
somnamb
les races –
Napoléon (Bruxelles) échappé du plomb
Ère nouvelle – retour des dieux
Connaissance des races – Instincts
trois races en France – Auvergne –
montagne, harmonie première –
danses – musique qu’on reconnaît
nuit fatidique – vision sidérale
Discours de la couleur et du nombre
Vision de la veille – 3 heures
Musique – lutte – monde recommence
cabale – (un mot illisible) – 3 heures (un mot illisible)
idées sur le carré et les rond – (un mot illisible)
 
L’an 40 Le fils de Napoléon
L’archid – souvenir de Francfort fille des Césars
(Tip-Seb ?) ou Napoléon
Il arrive que les races se donnent rendez-vous (G. et Gibel). Le
champ de bataille varie.
L’échiquier – hazard tournant (Méry – destinée –
Les 2 – Celui qui me ressemble et l’on va se tromper
La femme masquée le souper le sperl
La voiture du Prater
Corilla – Le magnétiseur –
Le jour double existe
Tous les hommes de (un mot illisible) – fils de Brisacier)
ma mère 1821 Le mystère de la divinité c’est
Le nombre 18 16 l’énigme du sphinx –
(Pan ?) est mort ______
pour (moi ?) une Médicis 1837

 

L’intégralité du manuscrit du Carnet du Caire est accessible sur Gallica.

Pour une élucidation des noms et références mentionnés par Nerval, on se référera à l'article de Pierre Martino, Revue de littérature comparée, 1933, et aux notes de l’édition érudite de Claude Pichois, Gérard de Nerval, Œuvres complètes, t. 2, Le Voyage en Orient.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CarnetduCaire2rcopie

LE CARNET DU CAIRE

Le document que l’on appelle, faute de mieux, Carnet du Caire ou, plus improprement, Carnet de voyage en Orient, conservé aujourd’hui à la BnF, est un ensemble de feuillets de papier vergé filigrané qui à l’origine avaient été brochés ensemble, sans doute par Nerval lui-même. La brochure constitue trois cahiers, respectivement de 6, 12 et 10 feuillets, déterminant trois ensembles : folios 1 à 5, marqués en bas par une large tache brunâtre, sans doute de café, folios 6 à 16 et folios 17 à 25. Le filigrane, dessinant une ancre marine entourée de deux cercles à motifs dentelés et portant les initiales NB, n’est pas connu par ailleurs, ce qui a fait penser que Nerval avait pu acheter le papier sur place, pour prendre des notes de lecture à la bibliothèque de la Société égyptienne. Les folios 1 à 16 v° sont en effet consacrés à des notes, de lecture, de promenades, ou de notations plus personnelles. Souvent écrites en abrégé, à l’encre, mais aussi au crayon, ces notes sont d’une lecture difficile, et parfois conjecturale. Les folios 17 à 25 sont consacrés aux comptes de la vie domestique que Nerval a tenus assez méticuleusement pendant deux mois, du 7 février date à laquelle Fonfrède et lui ont dû emménager dans la maison qu’ils ont louée, jusqu’au 1er avril. Découragement à l’égard de cette tâche ingrate, feuillets perdus ? les comptes du mois d’avril, jusqu’au départ pour Damiette le 1er mai, manquent.

Les feuillets faisaient partie de l’ensemble des papiers que Nerval dit avoir rangés « avec délices » lors de son emménagement chez le docteur Émile Blanche à Passy en octobre 1853. C’est là que Gautier et Houssaye les ont trouvés. Aristide Marie les a acquis auprès de Henri Houssaye et en a donné cette rapide description : « un mince carnet aux fascicules débrochés, couverts d’une écriture menue et serrée, véritable grimoire d’apparence indéchiffrable. » Avant de le faire relier, et d’y apposer son ex-libris, il l’a confié à Pierre Martino qui a publié un premier déchiffrement dans la Revue de littérature comparée en 1933.

______

CarnetduCaire1rcopie
PlanduCaire1799

Sur le premier feuillet, Nerval a peint à l'aquarelle une petite vue du Caire, probablement les jardins de Choubrah et dessiné à la plume le plan muet du Caire copié sur le plan cadastral napoléonien de la "Ville du Kaire" paru en 1799 dans la Description de l'Égypte.

CarnetduCaire6vcopie
CarnetduCaire7rcopie
CarnetduCaire7vcopie
CarnetduCaire9rcopie

fol. 2 r°

fol. 6 v°

fol. 7 r°

fol. 7 v°

fol. 9 r°

fol. 21 r°

CarnetduCaire21rcopie
item2